Un témoignage d'une utilisatrice
Publié par Hervé le 10 03 2021

Contrôle hier pour l’instruction de mes trois enfants de 9,7 et 5 ans. Circonscription de Tergnier (02).

J’avais envoyé au préalable une présentation des enfants (caractère, dys et/ou pb de santé...), le pourquoi de l’ief (3e IEN en 3ans), le matériel à disposition, nos horaires de travail, notre conception du formel/informel/apprentissages autogérés.

J’ai reçu aussitôt une réponse très cordiale à mon mail, petite subtilité que j’ai appréciée (c’est la première fois en trois ans que l’IEN répond à ma présentation).

Le jour J, accueil dans leur locaux, on m’a présenté la pièce où les enfants feraient leurs exercices avec deux CPC sous l’œil du papa. Je suis restée avec l’IEN dans son bureau pour expliquer plus en détails notre organisation, notre pédagogie, montrer nos supports et quelques productions des enfants.Elle a été séduite par les rapports issus du logiciel d’ IEF Formolibre.

Les moins : ils ont oublié que mon fils était dysorthographique, et n’ont pas adapté les exercices en amont (mais en ont tenu compte lors de la conclusion). Ils avaient des exercices standardisés à propos desquels mon mari n’a pas osé intervenir.

Les plus : bienveillance et sourire des CPC, IEN et de la secrétaire (j’ai précisé que j’étais très stressée et l’inspectrice m’a de suite mise à l’aise), un immense respect de chacun (« je vais écrire sur mon ordinateur en même temps, mais je vous écoute, c’est seulement pour ne pas oublier »), une écoute attentive et des conseils (de vrais, qui n’étaient pas des ordres…).

Conclusion : il faut faire attention au soin/à l’écriture (mon point faible, transmis aux enfants), et penser à bien structurer les règles orthographiques pour mon petit dys, mais des félicitations pour leur niveau de lecture, de compréhension, de langue, leur imagination, les mathématiques, la sociabilité de mon aînée... Et la possibilité de la contacter si je le souhaite. Que ça fait du bien !

Bref, bon courage à tous ceux qui ne sont pas encore passés, nous on se met en vacances

Témoignage - Commentez